Art Desk

Par jugement du 4 septembre 2020, le Tribunal de commerce de Paris a prononcé la cession des actifs et des activités du groupe ArtDesk, spécialisé dans l’aménagement de bureau et d’espace de travail, au profit de la société de menuiserie-agencement, DB France Holding.

Fondé en 2003, le groupe ArtDesk est un acteur incontournable du « Work & Lifestyle ». Spécialisé dans la conception, l’aménagement et la réalisation de nouveaux modes et espaces de travail intelligents, fonctionnels et design, il employait 58 salariés à l’ouverture de la procédure. Il est composé de ArtDesk Holding, ainsi que de trois filiales opérationnelles, ArtDesk, Otherdesign et Kidimo.

Le groupe a été confronté à une crise de croissance en 2018. Il en a résulté un accroissement important des besoins en fonds de roulement, ainsi que des difficultés opérationnelles découlant des recrutements effectués pour faire face au carnet de commandes. Compte tenu de ces difficultés, la gestion de certains chantiers n’a pu être assurée avec la même rigueur opérationnelle, entraînant d’une part des coûts restant à la charge du groupe et d’autre part des litiges clients générant des retards dans le recouvrement des créances, qui ont accru les tensions de trésorerie.

Le groupe ArtDesk a alors sollicité l’ouverture d’un mandat ad hoc en 2018, puis a entamé des recherches de nouveaux investisseurs en 2019. Le groupe a ensuite sollicité l’ouverture d’une conciliation en février 2020. Cependant, l’activité du groupe a été fortement impactée par la période de confinement, qui a notamment entrainé la suspension des chantiers.

Dans ces conditions, le groupe ArtDesk a sollicité l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire à son égard. Par quatre jugements en date du 9 juin 2020, le Tribunal de commerce de Paris a ouvert des procédures de redressement judiciaire au bénéfice de l’ensemble des sociétés opérationnelles du groupe Artdesk (Artdesk holding, ArtDesk, Otherdesign et Kidimo), et a désigné l’étude BCM en qualité d’administrateur judiciaire et l’étude MJA en qualité de mandataire judiciaire.

Après avoir constaté que les sociétés du groupe ne disposeraient pas de la trésorerie nécessaire pour faire face aux paiements de leurs charges courantes pendant la période d’observation, un appel d’offres a été réalisé pour la reprise en plan de cession des actifs et des activités du groupe ArtDesk.

Dans le cadre de cet appel d’offres, 4 candidats ont présenté une offre de reprise. Cependant, seule une société, DB France Holding, s’est présentée lors de l’audience d’examen. Cette dernière, spécialisée en menuiserie-agencement et dans la réalisation de tout corps d’état, a présenté une offre pour la reprise des seules activités de ArtDesk Holding et ArtDesk.

Par jugement du 4 septembre 2020, le tribunal de commerce de Paris a arrêté le plan de cession des actifs et activités du groupe ArtDesk au profit de la société DB France Holding, qui reprend ainsi 13 salariés, pour un prix de cession total de 100.000 €.

L’étude BCM (Eric Bauland) était l’administrateur judiciaire de la société et l’étude MJA (Charles-Axel Chuine) était son mandataire judiciaire.

Le groupe ArtDesk était conseillé par le cabinet Racine (Laurent Jourdan et Lisa Ducani).

Le repreneur DB France Holding était conseillé par le cabinet Goodwin (Céline DomengetMarie Gicquel, Émilie Cobigo et Tristan Fresne).

Par Agathe Caquineau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.