Jeantet restructuring

Après une courte trêve, le mercato des professionnels du retournement reprend ses droits. Après avoir récemment intégré Christophe Jacomin en financement, Jacques-Henry de Bourmont en fiscalité et Nicolas Mancret en social, c’est au tour de Bertrand Biette et Laid Estelle Laurent d’intégrer le cabinet d’avocats Jeantet. Cette arrivée marque un tournant pour l’activité restructuring du cabinet français.

Présente à Paris, Casablanca, Genève, Budapest, Kiev et Moscou la firme française qui compte plus de 120 avocats dont 29 associés, mise sur un duo bien connu du marché du restructuring. Animée par Bertrand Biette et Laid Estelle Laurent, deux professionnels expérimentés exerçant ensemble depuis une douzaine d’années, l’équipe peut également compter sur l’implication de Jean Delapalme, avocat depuis 2009, Camille Chip, avocate depuis 2018 et Sanae El Imani.

Disposant d’une expérience au sein de la firme anglo-saxonne Bird & Bird, avant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale avec la création du cabinet de niche Blowin qui les conduira à s’investir dans les dossiers Karavel Promovacances ou encore Fagor Brandt, le duo qui se connait bien a ensuite rejoint le géant français FIDAL.

Désireux d’accompagner « efficacement et globalement les entreprises dans leurs restructurations et plus encore en cette période de crise qui impacte l’économie et génère des mutations inévitables de certains business-model » confie Laid Estelle Laurent, l’équipe souhaite faire corps avec un cabinet disposant d’équipe financement, social, environnement, concurrence et contentieux qui deviennent indispensables dans le traitement coordonné des dossiers complexes. En effet, si « l’endettement des entreprises du à la crise sanitaire va nous inviter à solliciter fortement l’équipe financement » pour Bertrand Biette, cette crise pourrait également donner lieu à « d’importantes concentrations » et restructurations faisant appel au département concurrence et social souligne Laid Estelle Laurent.

Karl Hepp de Sevelinges, co-managing partner du cabinet se réjouit  de son côté « de ces nouvelles arrivées qui s’inscrivent dans la dynamique de développement de Jeantet » et qui permettent « d’offrir à nos clients une compétence accrue en restructuration des entreprises au travers d’une offre pluridisciplinaire de premier plan ».

Dans un moment où « la crise sanitaire, dont les conséquences économiques ne font que commencer à se dévoiler » l’équipe fait donc le choix d’un cabinet « de haut niveau, réactif et innovant, afin d’accompagner les décideurs dans la gestion des enjeux complexes auxquels ils sont confrontés ».

Par Caroline de Bonville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.