Fonderie Alu

La Fonderie Alu a été placée en redressement judiciaire jeudi 29 novembre 2018, par le Tribunal de commerce de Lyon et dispose d’un délai de deux mois jusqu’au 28 janvier 2019 pour trouver un repreneur.

C’est la deuxième fois en six ans que l’usine Saint-Jean Industries d’Ingrandes-sur-Vienne, dans la Vienne (86) traverse une telle épreuve. Le 27 novembre dernier, le groupe Lyonnais avait déclaré l’usine en état de cessation des paiements avant d’être placée en redressement judiciaire deux jours plus tard.

Le constructeur automobile Renault, principal client de la fonderie, s’est engagé à soutenir l’activité durant cette période, le temps de trouver un repreneur. L’usine avait été montée par Renault en 1979 et était à l’époque une filiale du constructeur. Les salariés et syndicats souhaiteraient revenir dans le giron de Renault, ou tout du moins, que le constructeur automobile français manifeste un engagement plus fort.

L’usine compte à ce jour environ 400 salariés concernés par cette procédure, deux administrateurs judiciaires ont été nommés et la prochaine audience devrait se tenir le 13 février 2019, pour examiner les offres de reprise.

Par Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*