Elevage d'insectes

Cette semaine, Mayday vous fait découvrir Entomo Farm, une startup spécialisée dans les activités d’élevage, de transformation et de distribution des produits issus de l’insecte. Un marché naissant à très forts débouchés mais dont la conquête s’annonce difficile, en témoigne le passage à vide que traverse la startup, aujourd’hui à la recherche d’un repreneur pour ne pas disparaître.

L’insecte occupe déjà une place importante dans notre écosystème et son utilisation s’élargit pour aider l’homme dans de nombreux domaines comme l’alimentation ou la cosmétique. Grégory Louis l’a bien compris et a fondé la startup Entomo Farm en 2014, avec la ferme intention de devenir la première usine d’élevage d’insectes en France grâce à un modèle d’élevage innovant.

Un modèle d’élevage collaboratif unique au monde

Entomo Farm propose aux agriculteurs et coopératives agricoles de développer une nouvelle activité au cœur de cette filière d’avenir : l’agriculteur élève des larves d’insectes qui arriveront à maturité six semaines plus tard et seront rachetées par Entomo Farm pour qu’il en assure la transformation dans son usine. Une véritable opportunité de revenus complémentaires pour les agriculteurs et coopératives qui participent ainsi à un système de production agricole collaboratif favorisant la production de grandes quantités d’insectes avec peu d’énergie et une très faible empreinte écologique.

Producteur français de produits finis 100% naturels pour l’agro-alimentaire et la cosmétique

Entomo Farm produit de la farine d’insecte pour l’alimentation humaine et la nutrition animale, de l’huile d’insecte pour l’alimentation et la cosmétique (hydratation de la peau, notamment) et des fertilisants organiques naturels pour nourrir les sols et les plantes. Elle offre ainsi aux acteurs de l’agro-alimentaire des sources alternatives de protéines afin de substituer certains ingrédients actuels qui ne répondent ni aux problématiques nutritionnelles, ni à l’équilibre économique nécessaire au développement durable.

Depuis l’évolution du contexte règlementaire grâce à l’autorisation par la commission européenne de l’utilisation des protéines d’insecte dans le Pet Food, l’aquaculture et l’alimentation humaine, la taille du marché d’Entomo Farm n’a fait que croître. Rien que pour l’alimentation des poissons d’élevage, le marché européen pèse 1 million de tonnes. Sous la pression de la demande (4 000 tonnes de requêtes clients en 2016), Entomo Farm a augmenté sa surface de production pour atteindre 110m2.

Un besoin de cash important pour répondre aux attentes du marché

Lauréate du prix 101 Projets, l’équipe a démarré avec les 25 000 € investis par Marc Simoncini, Jacques-Antoine Granjon et Xavier Niel en montant sa première usine pilote de 50m2 dans l’Ecoparc de Blanquefort, en Gironde (33). Entre mars 2016 et septembre 2017, elle a levé la somme de 3,1 millions d’euros en dettes et en capital et s’est dotée notamment d’un site industriel entièrement équipé à Libourne.

entomo farm

Le temps presse et l’heure est à l’identification d’un repreneur qui parviendra à fournir les moyens nécessaires, d’une part à la mise en place de cette production de masse afin qu’Entamo Farm accède aux débouchés industriels et d’autre part, au déploiement des réseaux commerciaux sur les marchés à forte valeur ajoutée. De premiers partenariats avec des structures permettant d’assurer des débouchés à la production (une tonne d’insecte par semaine) sont en cours de signature.

Une audience de suivi du dossier se tient lundi 12 novembre 2018 au Tribunal de commerce de Libourne, tout repreneur intéressé pour poursuivre le développement de cette activité est invité à contacter M. Thibaut Patard-Piedmont et Maître Christian Caviglioli avant ce vendredi 9 novembre, une data-room est ouverte directement sur le site de l’Etude : http://www.cbfassocies.com :

Thibaut Patard-Piedmont
CBF Associés
58 rue Saint-Geniès
33000 Bordeaux
05 62 30 14 44
tpatard-piedmont@cbfassocies.com

Par Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.