Caen

Les acteurs de la vie culturelle caennaise se mobilisent pour soutenir Driss Sans-Arcidet, un artiste inclassable, dont l’œuvre a été baptisée le Musée Khombôl. Une œuvre qui pourrait bien disparaître, sauf à ce qu’une mobilisation s’organise.

L’artiste est présent à la foire internationale de Caen, à la Fonderie ou encore lors du festival des Planches et des Vaches. Actuellement sous le coup d’une liquidation judiciaire, il risque de voir son œuvre, qui représente 30 années de travail 450 m3 soit 4 semi-remorques, dilapidée par une vente aux enchère. Une campagne de financement participatif a été ouverte avec l’objectif de réunir a minima 11 000 € qui permettrait de stopper la procédure. Il est possible de contribuer en faisant un don ou en achetant une œuvre jusqu’au 21 avril !

« C’est l’histoire banale d’un artiste qui n’a pas su faire ses déclarations sociales », résume un collectif de soutien. Le musée a une réelle difficulté à se financer. Il a accumulé 17000 euros de loyers impayés et une dette URSSAF de 2000 euros. Si le musée arrive à boucler la première campagne de financement participatif, il devra trouver un nouvel espace pour exposer ses œuvres et faire une deuxième campagne de financement participatif pour un montant qui s’élèvera à 15000 euros. C’est le prix à payer pour échapper aux conséquences dramatiques de la liquidation judiciaire.

Pour l’artiste, né le 18 juin 1960, tout est encore possible …

Par Cyprien de Girval

 

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.