André
Contrairement aux autres enseignes de prêt-à-porter sinistrées par la crise du Covid-19 telles que Naf Naf ou La Halle, André peine à trouver un repreneur et ses salariés craignent son…
Cet article est réservé à nos abonnés Connectez-vousAbonnez-vous