Alandia Industries

Ces dernières décennies, l’écosystème du retournement d’entreprises a fait l’objet de profondes mutations. Composé de professionnels expérimentés, il a su s’intégrer pleinement dans une économie mondialisée, tout en gardant un ancrage très fort avec nos territoires. Il a permis l’émergence de nouveaux métiers, sous l’impulsion notamment de syndicats et associations professionnelles qui ont participé à structurer cet écosystème. Mayday est parti à la rencontre de certains professionnels et a décidé de vous les présenter, parce qu’aucun d’entre eux ne se ressemble. Plus qu’un portrait, c’est aussi un lien privilégié que Mayday noue avec eux, afin qu’ils participent à promouvoir les bonnes pratiques du retournement d’entreprises. Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous présenter Alandia Industries, holding industrielle de retournement qui intègre Mayday Community.

Depuis l’acquisition de SES en 2011, revendu depuis à Colas, la holding de retournement Alandia Industries a enchainé les acquisitions et les retournements. « Nicolas de Germay a la force de l’expérience. Il sait rester flexible dans les situations complexes, car il n’a pas d’a priori et fait preuve d’un gros engagement opérationnel. Avec Alandia Industries, l’équipe peut intervenir en toutes circonstances y compris en judiciaire, par l’equity ou par les actifs » précise Hélène Bourbouloux, Administrateur Judiciaire chez FHB.

L’investisseur intervient tout autant aux côtés d’actionnaires historiques, en soutien des pouvoirs publics, en partenariat avec un industriel, aux côtés des créanciers que pour réaliser un spin off de grands groupes. Alandia Industries cultive une approche souple et agile de l’investissement en retournement.

« Nicolas de Germay est un précurseur, un innovateur qui joue collectif » Hélène Bourbouloux, Administrateur Judiciaire

Avant même d’avoir obtenu les honneurs du Prix Ulysse, qui récompense le meilleur retournement de l’année, Alandia s’est rapidement imposé comme un acteur incontournable de l’investissement en retournement en France.

Pour cause, Alandia a été lancé en 2010 par Nicolas de Germay, « un précurseur, un innovateur qui joue collectif » nous confie Hélène Bourbouloux. De fait, celui qui eut l’idée de réunir l’ensemble des professionnels du retournement en créant l’Association pour le Retournement des Entreprises (ARE) et qui œuvre aujourd’hui à fédérer les investisseurs en retournement avec l’Association des Investisseurs en Retournement (AIR), est devenu une figure emblématique du marché français du retournement d’entreprises.

Investisseur en retournement

« Nicolas de Germay est connu et reconnu dans le milieu. Il bénéficie d’une crédibilité très importante, car il n’a jamais fait défaut à sa parole » Eric Bauland, Administrateur Judiciaire

« Alandia Industries est un spécialiste des situations de crise aigüe et des procédures collectives, ce qui n’est pas si courant » nous indique Eric Bauland, Administrateur Judiciaire chez BCM, puis il précise « Alandia Industries peut mettre en place une équipe de managers qui interviennent sur le terrain. Ils sont capables de connaitre rapidement une entreprise en profondeur » avant d’ajouter « Nicolas de Germay est connu et reconnu dans le milieu. Il bénéficie d’une crédibilité très importante, car il n’a jamais fait défaut à sa parole. Lorsqu’il dit quelque chose, il le réalise. Il a cette capacité à dire non et peut prendre des décisions rapidement ».

S’appuyant sur un puissant réseau d’entrepreneurs et de grandes fortunes, Alandia Industries lève les fonds nécessaires à la reprise d’une entreprise deal par deal. Par rapport à un fonds de retournement classique, la holding s’intéresse sans doute davantage à la dimension humaine de l’entreprise cible et a à cœur d’entrainer une mobilisation générale autour de leurs projets de reprise.

Polyvalent, Nicolas de Germay est aussi à l’aise avec les politiques nationaux, locaux, que pour aller sur le terrain à 5h du matin pour parler avec des salariés qui tiennent un piquet de grève. Profondément, respectueux de la place de chacun, il sait gagner la confiance des parties prenantes.

« Chez Alandia, ils affichent leurs valeurs et ils les vivent » Bruno Gastinne, Président de la CCI de Savoie

Emmené par Nicolas de Germay, Alandia peut également compter sur l’expertise et l’implication de son associé Sébastien Gauthier, un ancien de chez Caravelle, qui vient de piloter le retournement de Carbone Savoie, de Joël Malabat, Operating Partner, qui a notamment mené le retournement de SES et de Sylvain Triadou, Directeur de Participation, qui a fait ses armes au sein d’importants cabinets de conseil en stratégie, avant de rejoindre Alandia Industries. A leurs côtés, deux Seniors Advisors, François Barrault, un entrepreneur spécialiste du numérique, et François Drouin, ex- Vice-Président de la BPI et actuel Président d’ETI Finance, viennent également enrichir l’équipe de leur expertise.

Retournement d'entreprises

Alandia Industries est un peu atypique dans le club très fermé des professionnels de l’investissement. Reprendre, redresser, partager, voici une baseline qui leur colle à la peau. Bruno Gastinne, Président de la CCI de Savoie et Président du Conseil de Surveillance de Carbone Savoie nous confie que « chez eux le mot partage n’est pas un concept marketing. C’est d’ailleurs très rare de le voir auprès de professionnels de l’investissement. Ils partagent les efforts et ils partagent les fruits du résultat et pas seulement avec le top management, mais avec l’ensemble des salariés. Il n’y a pas beaucoup de fonds qui acceptent de partager le capital avec les salariés. C’est extrêmement chronophage, il y a des enjeux juridiques. Ce n’est pas facile, mais cela change tout, cela révolutionne la relation sociale. Chez Alandia, ils affichent leurs valeurs et ils les vivent ». Assurément, Alandia Industries a la profonde conviction qu’un dialogue sociale de qualité, basé sur un partage équitable est la clé du succès. « Dans Carbone Savoie, Sébastien Gauthier a passé 80 % de son temps sur des questions qui touchent de près ou de loin le dialogue social. C’est ça Alandia, et je pense que c’est la clé » nous confie à nouveau Bruno Gastinne.

« Ce ne sont pas des joueurs, ce sont des gens de parole, humains, ambitieux et pragmatiques »

Un observateur nous rappelle que « dans le dossier Carbone Savoie, Alandia Industries était face à un défi majeur : les équipes ont réussi tout à la fois à améliorer leur compétitivité et à repositionner leur produit pour accroitre leur valeur ajoutée et ainsi pourvoir faire face à une concurrence accrue. Ils ont réussi un modus operandi avec les salariés, afin qu’ils travaillent plus, gagnent plus et que l’entreprise puisse se positionner sur des marchés plus porteurs ». Pour conclure : « ce ne sont pas des joueurs, ce sont des gens de parole, humains, ambitieux et pragmatiques » !

Par Cyprien de Girval


Rendez-vous sur Mayday Community pour découvrir la présentation intégrale de l’équipe !

***

Crédit photo : Sight by Sight pour l’agence Epouse-moi cocotte

Total
16
Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.