C’est une belle entreprise de notre industrie textile qui affronte actuellement des difficultés économiques. L’entreprise Valrupt Industries, spécialisée dans la fabrication de textiles et linges de maison et plus précisément dans les protections de literie et linges de lit, a été placée en redressement judiciaire par le Tribunal de commerce de Paris au cours d’une audience qui s’est tenue mardi 12 mars 2018.

Créée en 1832 en plein cœur des Vosges, à Rupt-sur-Moselle (88) et fervente représentante du Made in France écoresponsable, l’entreprise est capable d’intégrer la quasi-totalité des étapes de fabrication des ses produits, de la filature à la confection, en passant par le tissage. Plus connue sous les noms de ses marques, notamment Nuit des Vosges, Maison des Vosges ou Lydor, l’entreprise est la dernière à proposer des draps de lit imprimés ou encore des éponges de toilette fabriquées en France. C’est donc une triste nouvelle pour les 130 salariés que compte l’entreprise et leur dirigeant Patrick Salagnac qui se battent pour conserver cette fabrication française.

L’entreprise rencontre des difficultés financières qui s’expliquent notamment par la baisse de ses marges qui devraient être à 29% et qui arrivent péniblement à 18%, par la concurrence accrue qui fait chuter les prix, par l’augmentation du cours du coton et enfin par les politiques d’achat agressives menées par les enseignes de la grande distribution.

C’est tout un écosystème qui est concerné puisque l’entreprise travaille avec 3 blanchisseurs et réinjecte chaque année 1,7 million d’euros sur le territoire. Patrick Salagnac souhaite trouver un repreneur qui restera travailler ici, dans les Vosges. Tout le monde est mobilisé pour rechercher des solutions, une période d’observation de 6 mois a été fixée pour trouver de nouveaux partenaires ou un repreneur.

Par Bastien de Breuvand

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.