jouet

La date limite de dépôt des offres de reprise de Toys’R’Us devant le Tribunal de commerce d’Evry était fixée à ce lundi 3 septembre. Le 10 septembre, c’est le Groupe Ludendo pour son enseigne La Grande Récré qui sera la préoccupation du Tribunal de commerce de Paris. Une semaine de suspens pour les deux géants du jouet !

A quelques mois des fêtes de Noël, l’enjeu est de taille puisque les deux enseignes du jouet représentent environ 18% des parts de marché du secteur en France, pour 800 millions d’euros de chiffre d’affaires. Si l’offre d’Orchestra est toujours d’actualité pour la reprise de Toys’R’Us (en redressement judiciaire depuis le 25 juillet), il semblerait que d’autres offres aient été déposées pour la reprise de l’entreprise, selon le journal Les Echos. Le tribunal devrait rendre sa décision à la fin du mois.

Du côté de La Grande Récré (en redressement judiciaire depuis le 13 mars 2018), alors même que l’été a été ponctué par des rebondissements, notamment avec la plainte du patron de La Grande Récré contre le groupe Fnac Darty pour diffamation publique, le Tribunal de commerce de Paris devrait statuer lundi 10 septembre sur le plan de continuation déposé par l’actuel patron de l’entreprise, Jean-Michel Grunberg. Un plan qui prévoit l’étalement de la dette financière de 91 millions d’euros et la fermeture des sites non rentables en France et à l’étranger.

La Fnac Darty est toujours sur les rangs pour la reprise de l’entreprise mais elle attend que le Tribunal de commerce de Paris se positionne sur le plan de continuation porté par Jean-Michel Grunberg avant de défendre son offre de reprise.

Par Bastien de Breuvand

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*