bois

Le 13 juillet dernier, le Tribunal de commerce de Poitiers a autorisé le groupe Rougier, leader mondial de la production et du négoce de bois tropicaux à procéder à la vente des filiales de l’entité Rougier Afrique International, en redressement judiciaire.

Quatre sociétés implantées au Cameroun et en Centrafrique sont concernées : la société forestière et industrielle de la Doumé (SFID), la société Cambois, la société Sud Participation et la société Rougier Sangha-Mbaéré (RSM). Elles ont été rachetées officiellement le 16 juillet 2018 par la société de distribution nouvelle d’Afrique (SODINAF), spécialisée dans l’import-export et qui se diversifie en intégrant une activité de transformation industrielle de bois.

Cette opération permet d’assurer la pérennité des activités cédées et la rationalisation du portefeuille dans un objectif de recentrage géographique souhaité par Rougier. Des efforts de restructuration auxquels le tribunal a été sensible puisqu’il a autorisé la poursuite de la période d’observation pour Rougier SA (actuellement en procédure de sauvegarde) et pour Rougier Afrique International (en redressement judiciaire).

Par Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.