Toysrus

L’audience d’examen des offres de reprise de la filiale française de Toys’R’Us, en redressement judiciaire depuis fin juillet, s’est tenue ce mercredi 3 octobre devant le Tribunal de commerce d’Evry. L’identité du repreneur devrait être connue lundi 8 octobre !

Parmi les trois candidats à la reprise des 53 magasins Toys’R’Us français, Le fondateur et président du groupe Orchestra, Pierre Mestre, soutenu par le fonds américain Pimco, est le deuxième candidat à la reprise de l’enseigne de jouets et souhaite quant à lui créer des « mégastores » rassemblant dans un même lieu l’univers de la puériculture, du jouet et du vêtement.

Jellej Jouets allié au fonds Cyrus Capital et à l’enseigne nordiste du jouet Picwic (détenue par la famille Mulliez), a pour objectif de généraliser le modèle de Picwic en privilégiant l’épanouissement de l’enfant dans les magasins grâce à des animations, des ateliers, voir-même des offres de location.

Enfin, nous retrouvons la Financière Immobilière Bordelais (FIB) présidée par Michel Ohayon qui rejoint le groupe Ludendo aux côtés de son PDG dont le plan de continuation vient d’être validé, mardi 2 octobre, par le Tribunal de commerce de Paris. Une reprise de Toys’R’Us par la FIB verrait naître un nouveau poids lourd du jouet en France avec un concept de parc de loisirs indoor, sous l’enseigne La Grande Récré.

L’actuel PDG de Toys’R’Us se réjouit que ces trois offres répondent chacune à l’objectif de sauvegarde d’un maximum d’emplois. Rendez-vous est donc donné lundi 8 octobre pour connaître l’identité du repreneur.

Par Bastien de Breuvand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.