Pronuptia liquidation

Pronuptia, leader du marché des robes de mariée, a été placé en liquidation judiciaire avec poursuite d’activité jusqu’au 4 décembre par jugement du Tribunal de commerce de Laval.  

Fondé en 1958 par Marie et Henri Micmacher, Pronuptia fut l’inventeur des robes de mariée prêt-à-porter et emploie à ce jour 234 salariés. L’entreprise, qui avait été rachetée en 2008 par son concurrent Nuptalliance, vivait depuis 2012 en plan de continuation n’ayant pas réussi à tenir son business plan pendant la crise économique.

Face à l’impossibilité de faire face à son passif exigible et donc de poursuivre le remboursement des sommes dues au titre de son plan de continuation, elle est mécaniquement entrée en procédure liquidative avec poursuite d’activité, dans le but de trouver un repreneur.

La conjonction de trois facteurs aggravants

Alors que l’entreprise est en plan de continuation, ce qui laisse peu de place à de nouvelles difficultés, l’entreprise a subi trois facteurs aggravants.

Tout d’abord, elle a dû faire face à l’effet dévastateur du mouvement des Gilets Jaunes provoquant la fermeture de nombreux points de vente en janvier, février et mars, soit pendant la période la plus active de l’année. L’entreprise accuse ainsi une baisse de 10 % de son chiffre d’affaires depuis le début de l’année.

Ensuite, plus structurellement, l’entreprise doit composer avec une baisse croissante du nombre de mariages. Ces derniers ont effet diminué de 25 % sur les vingt dernières années pour atteindre environ 228.000 unions en 2017 selon Franceinfo.

Enfin, Pronuptia accuse un positionnement difficile à tenir entre le prêt-à-porter low cost qui propose des robes à quelques centaines d’euros et le haut de gamme qui de son côté profite d’une augmentation du budget moyen par mariage.

Face à ses difficultés, l’entreprise n’a eu d’autre choix que de se placer en procédure de liquidation judiciaire. Son passif serait de l’ordre de 9 millions d’euros selon Les Echos citant le Président de Pronuptia.

L’envie de renouer avec un passé conquérant et innovant

Pour autant, l’entreprise ne manque pas d’intérêt. Avec 41 points de vente en France et une présence en Belgique, au Portugal, aux Emirats Arabes Unies, en Italie et en république Tchèque, Pronuptia dispose d’une force de frappe très importante. Habillant depuis 2014 les miss France, créant une boutique entièrement dédiée aux hommes en 2015, l’entreprise avait, à la suite de ses difficultés de 2012, renoué avec un passé conquérant et innovant. Autant d’éléments à prendre en compte pour un industriel ou un investisseur désireux de maintenir ce savoir-faire français.

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.