Industries Armement

La chambre commerciale du Tribunal de grande instance de Mulhouse s’est prononcée hier. Manurhin, ancien fleuron français de l’armement, spécialiste des munitions, est repris par un groupe de défense des Emirats Arabes Unis (EDIC). Le repreneur était en concurrence avec l’industriel de l’armement belge New Lachaussée, la PME française Odyssée Technologies et le groupe slovaque Delta Defence.

Né au lendemain de la Première guerre mondiale, Manurhin a dû subir plusieurs tentatives de restructurations infructueuses. Avec un chiffre d’affaires en chute libre depuis quelques années seulement, l’entreprise française s’est vu refuser tout accès au crédit. Le Tribunal de Mulhouse a donc choisi l’offre qui lui a semblé être la plus solide financièrement.

Pour mémoire, l’entreprise Manurhin avait été placée le 13 juin dernier en redressement judiciaire, suite à une procédure de sauvegarde qui n’avait pas permis de trouver une solution pérenne. L’entreprise qui avait dû essuyer une perte de 16 M€ en 2017, disposait malgré tout d’un carnet de commandes important, mais manquait cruellement de fonds propre.

104 postes sont repris, sur les 145 que compte l’entreprise. EDIC, également client de Manurhin, s’est également engagé vis-à-vis du Tribunal à réinvestir 10 millions d’euros.

Changement de direction.

Rémy Tahnnberger, ex-PDG de l’entreprise quittera ses fonctions après avoir lui-même investit 2 M€ en 2010 …

Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.