En perte de vitesse, la Société Nouvelle Aeracen (SNA) a cherché à se diversifier, afin de compenser la décroissance de son activité dans le CD/DVD, dans le photovoltaïque. L’entreprise de 70 salariés, basée à Tourouvre (Orne), est en liquidation judiciaire avec poursuite d’activité pendant trois mois et recherche un repreneur.

Née en 1950, la société AREACEM est devenue en 1980 SNA (Société Nouvelle AREACEM) lors de son rachat par ses propres salariés en tant que société anonyme coopérative. A partir de l’activité historique de l’entreprise, c’est-à-dire le pressage de disques vinyles, la SNA va se lancer dans la fabrication de disques optiques dans les années 1980. Ce tournant va permettre à la SNA d’acquérir un savoir-faire industriel.

Face à la mutation de l’industrie du disque, l’entreprise fait le choix de se diversifier et s’oriente en 2010, vers la production de panneaux photovoltaïques à travers sa marque commerciale SCNAsolar. En 2016 elle est choisie par le groupe Colas pour fabriquer la première route solaire au monde, en collaboration avec l’Institut National de l’Energie Solaire.

Cela n’a pas suffit et la Société Nouvelle Aeracem (SNA) de Tourouvre (Orne) qui emploie 70 salariés a été placée en liquidation judiciaire par le Tribunal de commerce d’Alençon (Orne), avec poursuite d’activité pendant trois mois. Les repreneurs ont jusqu’au 30 mars pour déposer leurs offres
Par Cyprien de Girval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.