AR Industries

L’équipementier automobile AR Industries, en redressement judiciaire depuis le 16 janvier 2018 a fait l’objet d’une offre de reprise déposée par le groupe indien Liberty House, membre de GFG Alliance. Lors d’une audience ce mardi 17 avril 2018, le Tribunal de commerce d’Orléans a accordé au potentiel repreneur un délai supplémentaire d’une semaine pour qu’il puisse finaliser ses négociations.

En effet, la reprise de l’entreprise par GFG Alliance était conditionnée à la négociation d’engagements fermes de volumes de commandes avec les deux principaux clients de l’entreprise, PSA et Renault. Les 400 salariés de l’entreprise doivent donc patienter jusqu’au 24 avril pour connaître le sort de l’entreprise.

Philippe Baudon, le directeur France de GFG Alliance, espère que les discussions avec les constructeurs seront bénéfiques pour assurer la pérennité de l’entreprise.

Par Bastien de Breuvand

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.