CNAJMJ

Le 30 octobre 2020, le Conseil National des Administrateurs Judiciaires et Mandataires Judiciaires a dévoilé la liste des candidats admis à l’examen d’aptitude à la profession de mandataire judiciaire (session 2020). Cette année, 8 nouveaux mandataires judiciaires rejoignent les rangs, au côté des 304 professionnels déjà présents.

Initialement prévu le 14 mai 2020 pour les épreuves écrites, et du 22 au 26 juin pour les épreuves orales, l’examen d’aptitude à la profession de mandataire judiciaire a été reporté en raison de la crise sanitaire. L’épreuve écrite a finalement eu lieu le 17 septembre et les épreuves orales se sont déroulées du 26 au 28 octobre 2020.

Cette année, ce sont 8 nouveaux mandataires judiciaires qui accèdent avec succès à cette profession. Désigné dans toute procédure collective, le mandataire judiciaire est chargé par décision de justice de représenter les créanciers, de préserver les droits financiers des salariés et de réaliser les actifs des entreprises en liquidation judiciaire au profit des créanciers (art. L.812-1 du code de commerce). Intervenant au sein des entreprises en difficulté, les mandataires judiciaires accompagnent les chefs d’entreprise en difficulté et s’attachent à prendre en compte les difficultés des salariés.

Pour rappel, l’accès à cette profession est strictement réglementé par l’arrêté du 7 mars 2017 relatif à l’accès aux professions d’administrateur judiciaire et de mandataire judiciaire qui prévoit désormais deux voies d’accès :

  • la voie dite « classique » qui impose d’être titulaire d’un diplôme de niveau bac +4 dans le secteur du droit, de l’économie et de la gestion, de réussir l’examen d’accès au stage, d’effectuer un stage de 3 ans minimum et réussir l’examen d’aptitude

  • la voie dite « master » destinée aux titulaires du diplôme de master mention «administration et liquidation des entreprises en difficulté » qui justifient d’un stage de 30 mois ou d’une expérience professionnelle définie aux articles R.811-28-1 et R.812-18-1 du code commerce.

L’accès à la profession est subordonné à l’inscription sur une liste établie par la commission nationale d’inscription et de discipline dont la loi donne la composition. Le Conseil National des Administrateurs Judiciaires et Mandataires Judiciaires est appelé à donner son avis sur toute nouvelle inscription.

La session 2020 permet à cette profession de voir de nouveaux mandataires judiciaires renforcer ses rangs :

ANSELMI Elise
MARGOTTIN Lucie
LUGAN Jérôme
DELEUZE MASSON Cyrielle
HERVOUET Clément
KREBS Mélanie
LONG Sophie
CHOQUET Charles-Adrien

Par Agathe Caquineau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.